domingo, 25 de diciembre de 2016

Limpide et lumineux : des Cantates de Bach avec Le Banquet Céleste à Rennes, le 14 décembre 2016

Foto: le Banquet Céleste

Suzanne Daumann

En résidence à l’Opéra de Rennes, le jeune ensemble baroque autour du contre-ténor Damien Guillon donne ce soir son concert de Noël, avec trois cantates de Johann Sebastian Bach : BWV 36 « Schwingt freudig euch empor », BWV 62 « Nun komm der Heiden Heiland » et BWV 64 « Sehet, welch eine Liebe hat euch der Vater erzeiget ». Une distribution prestigieuse – Céline Scheen, soprano, Damien Guillon, alto, Robert Getchell, ténor, Benoît Arnould, basse –  et le Banquet Céleste, présentent donc ce soir un banquet véritablement céleste. Grâce au jeu concentré et clair des neuf musiciens et la direction d’orchestre sobre de Damien Guillon, chaque pièce de chaque cantate est révélée dans toute sa beauté, limpide et lumineuse. Cette musique est profondément spirituelle et intellectuelle, et la chaleur des instruments d’époque accentue cette profondeur en lui donnant en plus une dimension sensuelle. Les quatre voix sont absolument célestes dans les chœurs et choraux, et chacun est juste parfait en solo, que ce soit en récitatif ou air. Grands spécialistes de la musique baroque, ils sont tous tellement à l’aise dans les coloratures difficiles de ces œuvres que tout semble sans effort. Ce soir, la musique a touché les âmes d’un public enchanté, qui applaudit chaleureusement et ne peut se résoudre à laisser partir ces musiciens formidables et à mettre un terme à l’émerveillement. Après en bis deux des plus beaux chœurs, on s’en va, l’âme en paix pour la soirée. Il en est grand besoin, ces jours-ci… Un grand merci et un grand bravo à tous pour cette soirée !


No hay comentarios:

Publicar un comentario